être à contre-courant de l'information

Accueil / Tag Archives: rdc

Tag Archives: rdc

L’ accord de la Saint-Sylvestre: Maître Jackson Kalonji Mushila s’exprime

BONNET BLANC BLANC BONNET :

Vous qui nous attaquez à cause de notre respect de la nature du combat de libération et nous accusez de compromettre une certaine lutte que vous mèneriez sous l’égide du Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques, je vous invite à être conséquents avec vous-mêmes en allant jusqu’au bout de votre logique.

Hier, vous et nous nous en prenions au Rassemblement pour avoir choisi de dialoguer avec le pouvoir d’occupation incarné par alias Joseph KABILA sous les offices des prélats de la CENCO et dénoncions l’accord qui y a été conclu lequel ne lie aucunement le peuple congolais si ce n’est que ses signataires qui avaient usurpé pour confiscation la souveraineté du peuple pour l’engager, sans mandat de sa part, dans cette compromission.

Aussi, vous et nous avions accusé Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement de collaborationnisme avec l’occupation lorsqu’ils firent de l’application de ce torchon issu du dialogue du Centre Interdiocesain de Kinshasa leur cheval de bataille, sans perdre de vue que nous les rendîmes aussi responsables des massacres de nos compatriotes qui répondaient à leurs appels à manifester pacifiquement pour l’obtention de l’application de cette insalubrité dite accord de la Saint Sylvestre.

Curieusement et étonnamment, c’est encore vous aujourd’hui, toute honte bue, qui soutenez la démarche du Comité Laïc de Coordination visant à obtenir l’application de ce chiffon, combat qui firent de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement les cibles des Patriotes que vous étiez jusqu’alors avant votre compromission que j’expose ce jour. Ce qui me pousse à me poser la question de savoir si c’est la tête de Félix TSHILOMBO qui ne plaisait pas ou c’était vraiment sa démarche d’obtention de l’application de ce chiffon qui le plaça dans notre ligne de mire. Ce que je commence à douter.

Puisqu’il est incompréhensible de soutenir les marches pacifiques initiées par le Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques pour l’application d’un torchon qui favorise les massacres de nos compatriotes après avoir combattu le Rassemblement qui menait le même combat que celui-là avec les mêmes conséquences malheureuses que sont les assassinats de nos concitoyens.

Que de faire de nous vos cibles à cause de notre constance, je vous invite à ne pas vous gêner pour vous humilier devant Félix Antoine Tshilombo et son Rassemblement et leur demander pardon pour tout le combat fait d’invectives que vous aviez mené hier contr’eux puisqu’aujourd’hui venez de les rejoindre en embrassant le discours du Comité Laïc de Coordination qui ne fait que relayer celui par eux tenu à savoir l’application de l’accord dit de la Saint Sylvestre, la recomposition de la CENI, la libération des détenus et prisonniers politiques et l’organisation des élections crédibles, démocratiques, apaisées et transparentes pour une alternance démocratique sous cette occupation étrangère. Je me suis d’ailleurs fait violence pour ne pas vous rappeler combien vous combattîtes l’appel à l’insurrection populaire du Longi ya Kongo Né MWANDA NSEMI du 07 Août 2017 !

En attendant, nous réitérons notre engagement sur serment à ne faire aucune concession à ce pouvoir d’occupation et à mener ce combat jusqu’à la libération totale et effective de notre pays quels qu’en soient les sacrifices.

Je conclus par la citation de Jean MESLIER pour m’adresser aux irréductibles Patriotes congolais :
« Tournons notre haine et toute notre indignation contre nos ennemis communs, contre ces orgueilleux et superbes races de gens qui nous tyrannisent, qui nous rendent misérables… »

La Patrie ou la mort, nous vaincrons.

  • Maître Jackson KALONJI MUSHILA
    Jurisconsulte

RDCongo: Olivier Kamitatu nommé porte parole de Moïse Katumbi

Olivier Kamitatu Etsu ,président de l’Alliance pour le Renouveau au Congo, membre du G7, une plate-forme réunissant 7 partis politiques congolais est nommé porte-parole de Moïse Katumbi.

Dans un communiqué de presse du 31 mai publié par le bureau de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu est nommé porte-parole de Moise Katumbi, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle en République Démocratique Démocratique du Congo.

Moïse Katumbi ancien gouverneur du Katanga est  toujours en exil après avoir été condamné en juin 2016 par le tribunal de Lubumbashi, dans le sud-est de la RDC  pour  spoliation immobilière  appartenant à Emmanuel Stoupis, un ressortissant grec. Il a été également accusé d’avoir recruté des mercenaires américains, poursuivi pour atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de la  République Démocratique du Congo.

Les sanctions prises à l’encontre de Moïse Katumbi ne lui permet pas d’être iligible à la présidentielle en RDC.

Olivier Kamitatu sera chargé de communiquer les positions officielles du  candidat à l’élection présidentielle. Il contribuera au renforcement de la cellule de communication de Moïse Katumbi.

 » Monsieur kamitatu porte un message clair,celui du respect  de la constitution et de la prise en compte de l’aspiration du peuple…  » a écrit Moïse Katumbi

DMCHANNEL

 

 

RDC: Analyse du 30 mai 2017 présentée par Kerwin MAYIZO

 

1. Les sanctions de l’Union européenne viennent de tomber contre certains responsables congolais.

2. Le ministre angolais des affaires étrangères exige une enquête internationale sur ce qui se passe au Kasaî.

3. Mr.Bruno Tshibala ,le premier ministre du congo a donné une interview à BBC Afrique.

– L’ enrôlement en vue d’hypothétiques élections a commencé pour la ville de Kinshasa. Il y a contestation sur les chiffres fournis par la CENI en ce qui concerne le nombre d’électeurs.

– Les déboires des autres pays doivent servir d’exemple aux congolais.

RDC: Analyse Socio-politico-économique du 21 mai 2017 présentée par Kerwin MAYIZO

1. Evasion de la prison de Makala: le ministre de la justice Alexis Ntambwe Muamba brille par une communication catastrophique.
– Sur le nombre des morts.
– Il ne parle pas lingala.
– Il traite les gens d’idiot.
– Il admet avoir menti.
– Il parle de l’installation des cameras à la prison.
– Il nie la surpopulation carcérale.
– Il parle d’enquête quand ça l’arrange.
2. Sindika Dokolo a-t-il des ambitions présidentielle en RD Congo?
Divers
-Plan B pour l’enterrement de Etienne Tshisekedi.

RDC: 27 ans de multipartisme sans alternance

Vingt-sept ans se sont écoulés depuis le discours historique prononcé par le maréchal Mobutu annonçant la fin du régime du parti unique. Contraint par le contexte politique mondial poussé d’ une part par la perestroïka mais aussi des contestations internes réclamant plus de démocratie, le président Mobutu s’etait lancé dans une tournée dans le Zaïre profond pour des consultations dont les conclusions étaient à la base de son discours historique.

«  Je vous anonce que je prends à ce jour  congé du Mouvement Populaire de la Révolution, pour lui permettre de se choisir un nouveau Chef devant conduire le changement de structures matérielles et humaines de ce parti.. » avait déclaré le maréchal Mobutu 

Vingt-sept ans sans arternance démocratique bien que le pays ait eu organisé deux élections Présidentielles avec beaucoup d’irrégularités en 2006 et 2011 qui avaient permis à Kabila de devenir président de la République démocratique du Congo.

Vingt sept ans, la RDCONGO compte quatre cents partis politiques qui poussent tous les jours comme des champignons.

Vingt sept ans malgré le multimpartisme, la RDC ne figure pas sur la liste des pays démocratiques .

Vingt-cents ans que la RDCONGO vit une crise socio-politico-économique qui a plongé toutes les institutions dans une situation catastrophique et chaotique.

Source : France 24

DMC

RDC: l’ONU a découvert 17 fosses communes au Kasaï

Des enquêteurs de l’ONU ont découvert 17 fosses communes dans le centre de la République Démocratique du Congo dans la province du Kasaï.

L’ONU precise dans un communiqué avoir répertorié quarante fosses communes dans le centre du pays où plus de 400 personnes ont été tuées par l’armée après l’assassinat ldu chef Kamuina-Nsapu en août 2016.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein  insiste sur l’ouverture d’une enquête internationale dans le Kasaï, théâtre depuis quelques mois de violences en rapport avec une milice locale.

Les autorités Congolaises accusent les miliciens d’avoir creusé eux-memes les fosses communes , et la milice tribale Kamuina-Nsapu jette la responsabilité sur les soldats congolais.

Ces affrontements dans le centre de la République Démocratique du Congo ont également coûté la vie aux deux experts onusiens, ainsi qu’à leur interprète,  venus enquêter sur des fosses communes.

Le Kasaï était jusqu’à ce jour épargné par les violences et les conflits se classe désormais parmi des régions troublées du pays.

DMC