Accueil / News / L’Afrique du Sud annonce son retrait de la CPI

L’Afrique du Sud annonce son retrait de la CPI

L’Afrique du Sud a mis sa menace à l’exécution en annonçant vendredi 21 octobre son retrait de la Cour Pénale Internationale (CPI) un an reste la polémique causée par son refus d’arrêter le président soudanais Omar El-Bêcher,  un camouflet pour la justice internationale.

L’Afrique du Sud annonce son retrait de la CPI. Une décision prise sur la polémique sur le refus de Pretoria d’arrêter le président Soudanais El-Bêcher.

Une demande de retrait du Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale a été envoyée au secrétaire général de l’ONU en accord avec l’article 127.1 du Statut de Rome de la CPI. Le retrait prendra effet un an après la date de réception par le secrétaire général de la notification.

« L’Afrique est dans un processus de renforcement des droits de l’homme via ses propres institutions et outils dont l’Afrique du Sud fait partie et sous la houlette de l’UA. L’Afrique du sud s’est engagé à continuer à travailler étroitement avec d’autres pays au niveau de l’UA pour faire en sorte que l’Afrique du Sud continue d’être un phare dans la promotion des droits de l’homme ici et ailleurs dans le monde » a déclaré Michel Masutha,  ministre de la justice .

En juin 2015, Omar El-Béshir,  en visite à Johannesburg,  était inculpé par la Cour Pénale internationale de crimes contre l’humanité,  crimes de guerre et génocide dans le conflit de Darfour. Alors que El-Béchir faisant objet d’un mandat d’arrêt,  ne devait pas quitter le territoire sud-africain,le président sud-africain, Jacob Zuma était passé outre là décision de justice,  et laissant Omar El-Béchir reprendre son avion pour pays.

Vidéo pour comprendre la Cour Pénale Internationale.

 

DMCHANNEL

Siurce:AFP

 

Check Also

Paul Kagame et ses véritables maîtres: par le Professeur Mufuncol Tshiyoyo

Soros et Kagamé, c’est tout ce que ce pauvre « nègre de maison » valait …

Laisser un commentaire