Accueil / News / Des islamistes au Congo-Kinshasa: Les Congolais ne sont pas idiots. Ecrit par le professeur Mufoncol Tshiyoyo

Des islamistes au Congo-Kinshasa: Les Congolais ne sont pas idiots. Ecrit par le professeur Mufoncol Tshiyoyo

Quand je suis la vidéo en annexe, je me demande, et avec raison, qui est celui qui pourrait trouver une explication, valable ou pas, à fournir au peuple du Congo-Kinshasa que le danger dit islamiste, tel que la presse occidentale le présente ( ou le monte) aujourd’hui, serait en train de prendre corps au Congo-Kinshasa, et à l’est, quand le Rwanda de Paul Kagamé et l’Ouganda de Museveni assurent dans la région le commerce, le transport et l’exploitation à la fois du coltan et d’autres minerais congolais, sans que l’Islam ou les islamistes dans la nature ne soient une menace avérée contre le Rwanda et l’Ouganda. En effet, c’est nous prendre tous pour ce que certains d’entre nous ne seront jamais : des idiots utiles.

C’est un peu comme l’histoire de la Turquie et de Daesh en Syrie avant la reconversion d’Erdoğan. Sa famille et ce dernier vivaient et tiraient profit de la rente du pétrole syrien. C’est un peu comme Harpagon, sortant de chez lui en courant et en train de crier « Au voleur… au voleur », alors que c’est lui-même qui était le voleur.

De 1997 à 2017, et cela fera bientôt 20 ans que des tueries, la chasse à l’homme congolais parce que intenté congolaise se perpétue impunément à l’est du Congo. Et ce sont les mêmes forces qui ont piteusement échoué, malgré l’argent qui a circulé, et le poids du mercenariat rwandais et ougandais pour le compte de leur maître, à balkaniser le Congo-Kinshasa qui tentent, et de nouveau, avec la religion, les deux qui sont importées, d’en finir avec leur projet.

Aujourd’hui plus que jamais, la patrie a besoin de vous, de nous. La patrie exige des moyens à la fois humains (intelligence et autres) et financiers pour amorcer la bataille de la survie du Congo-Kinshasa. Moi, je trouve que c’en est assez de voir les nôtres mourir sans que nous nous mettions en situation de les défendre physiquement. Ils nous ont assez tués comme ça.
Je vous parle du Congo-Kinshasa. Et rien que du Congo, de la terre de nos ancêtres. Et comme l’a dit une fois Franz fanon : « Le grand succès des ennemis de l’Afrique, c’est d’avoir corrompu les Africains eux-mêmes. […] Notre tort à nous, Africains, est d’avoir oublié que l’ennemi ne recule jamais sincèrement. Il ne comprend jamais. Il capitule, mais ne se convertit pas. Notre tort est d’avoir cru que l’ennemi avait perdu de sa […] de sa nocivité. Si Lumumba gêne, Lumumba disparaît. L’hésitation dans le meurtre n’a jamais caractérisé l’impérialisme ». C’est la raison de notre combat

Likambo ya mabele (Congo-Kinshasa), likambo ya makila (Congolais).

Mufoncol Tshiyoyo

Check Also

Paul Kagame et ses véritables maîtres: par le Professeur Mufuncol Tshiyoyo

Soros et Kagamé, c’est tout ce que ce pauvre « nègre de maison » valait …

Laisser un commentaire