Accueil / Non classé

Non classé

Analyse Socio-politico-économique du 31 mars 2017

1.Après l’échec du dialogue du Centre interdicésain de Kinshasa, Joseph Kabila consulte la classe politique.
-l’idée du referendum refait surface
-Que va-t-il dire devant le congrès?
2.Le mandat de la MONUSCO est prolongé mais avec un effectif un peu réduit.
-Assassinat des enquêteurs de l’ONU et des policiers congolais.
Divers
-Gédeon Kyungu un rebelle vient de créer un parti politique qui soutient Joseph Kabila
-Mort de Laurent Sadoux, présentateur d’Afrique midi.

Suivez,commentez et partagez!

Analyse du 16 décembre 2016


1. Pourquoi J. Kabila ne veut – il pas quitter le pouvoir? Est- ce pour protéger son.empire financier comme l’affirme une enquête de Bloomberg TV
2. Les dernières nouvelles du dialogue sous la médiation de la CENCO
Question du jour : A quoi sert la nomination de docteur Luzolo Bambi à la commission de la lutte contre la corruption par rapport aux scandales financiers en RDC?
DIVERS :
– Un rapport de l’ ONU parle des massacres au Kasaï dans le dossier du Chef coutumier Kamwina Nsapu
– Interview de la juge Chantal Ramazadi sur le dossier Katumbi. ..
– Le Monde publie un article sur l’ Université de Kinshasa
Commenter et partager

Alep en Syrie change le monde. Et pour les Congolais, le Kivu sera leur Alep. Par Mufoncol TSHIYOYO

La victoire d’Assad, de son peuple, le peuple syrien que nous saluons, celle de la Russie, de ses fils et de Poutine, le succès de Hezbollah et de l’Iran, en reprenant totalement la ville d’Alep, modifie et change le rapport dans monde. En effet, pour nous, sur le plan international et des nations, c’est le tournant manifeste, l’évènement décisif qui fait entrer le monde des humains, le nôtre et nous-mêmes, c’est-à-dire les peuples dominés du Congo-Kinshasa, en plein 21e siècle. C’est la fin du règne de l’homme anglo-saxon, de son diktat unilatéral sur le monde, de sa lecture exceptionnalisme du monde. C’est la fin officielle de l’ordre issu de la deuxième guerre mondiale et de ses institutions dites de Brettons Woods.

Nous retiendrons de l’histoire de la lutte de l’Occident et du Moyen Orient que l’Occident et le Moyen Orient et les autres peuples, du même genre, n’évitent pas de s’affronter, mais que seule la victoire de l’un sur l’autre et vice versa qui fait naître le respect entre peuples et équilibre les rapports de forces. Et non le contre. Sauf que chez nous, au Congo-Kinshasa, les élites vassalisées, formées et diplômées à cette fin, apprennent à nos enfants et à notre jeunesse à baisser leur froc, à s’humilier là où la vie leur exigerait le sens de sacrifice et de la connaissance de soi.

Non, nous disons au peuple du Congo-Kinshasa que le temps a sonné de se décomplexer vis-à-vis de son maître de tout le temps.

Moi, je suis un homme qui vit dans le monde des hommes avec mes semblables. Mais en y apportant ma touche d’homme congolais.

Bravo aux Syriens et merci à Alep. Pour nous, le Kivu sera notre Alep.

Mufoncol TTSHIYOYO

DMChannel

Diongo: Léopold Watshera, Secrétaire general du parti du MLP arrêté par des hommes en tenues civile

Léopold Watshera, Secrétaire Général du MLP, le parti de Franck Diongo a été arrêté ce jeudi 6 octobre 2016 par des hommes en tenues civiles, rapporte M. Diongo dans une interview accordée à ACTUALITE.CD

« Nous avons enterré cinq de nos combattants avant-hier. Notre secrétaire général a été enlevé par un groupe d’hommes armés en tenues civiles qui l’ont arraché sont téléphone. Ils ont trouvé dans ce téléphone des photos de l’enterrement de nos militants et d’autres images toujours de nos militants tués. Et c’est toute l’infraction. Ils sont partis avec lui. Cela s’est passé au Rond-point victoire, non loin de son domicile. Il s’appelle Léopold Watshera. Il doit être libéré. Ils ont déjà tué nos militants et nous n’avons même pas le droit d’avoir leurs photos sur nos téléphones. Ils nous poussent à la violence. S’il n’est pas libéré, nous allons nous assumer. »

 

 Source Actualité CD

DMChannel

RDC: Le mythe de l’entêtement absurde par Maitre Babiliche Kalonji

 

LE MYTHE DE L’ENTETEMENT ABSURDE :

Albert Camus avait, dans un de ses essais, peint un bonhomme étrange du nom de Sisyphe qui s’était condamné à pousser éternellement un rocher jusqu’au sommet d’une montagne. Malheureusement pour ce bonhomme, à chaque fois qu’il y arrivait, le rocher dévalait la pente pour se retrouver au pied de la montagne. Et Sisyphe redescendait pour recommencer. Tellement il pensait parvenir à fixer un jour le rocher sur la cime de la montagne qu’à chaque fois, il redescendait et recommençait, exercice inutile qu’il fit jusqu’à sa mort.

C’est cette absurdité qui semble hanter ces plaisantins et comiques individus qui se réclament de l’opposition en République à Démocratiser du Congo. Ceux-ci semblent, en effet, être maudits et envoûtés par les esprits de nos martyrs à cause de leur profanation de la mémoire de ces derniers. Malgré qu’ils n’ont jamais cessé de subir un enchaînement automatique d’expériences absurdes, ils n’arrivent toujours malheureusement pas à avoir cure d’y renoncer pour mieux réfléchir et envisager d’autres voies et moyens susceptibles de mobiliser le peuple congolais autour d’un seul et même objectif qui est la libération totale et effective de notre pays par son autoprise en charge au moyen de l’insurrection populaire.

Comme Sisyphe, en effet, ils continuent à espérer un jour parvenir à libérer la République à Démocratiser du Congo de l’occupation étrangère en poussant éternellement leurs rochers de compromissions faits de « dialogues sous l’égide de la communauté internationale » et « d’élections libres, démocratiques, transparentes et apaisées ».

« Dans les mêmes conditions, les mêmes causes produisent les mêmes effets », nous enseignent les scientifiques. Et ces opposants de profession qui n’ont jamais tiré leçons des erreurs du passé sont donc condamnés à les revivre; et si nous devons-nous résigner pour leur laisser la liberté de vouloir pour nous sans mandat de notre part, c’est l’avenir de nos enfants et de notre Patrie que nous compromettons dangereusement.

Il est donc temps pour nous de rompre avec ce modèle préétabli de lutte politique qui veut que le peuple se laisse conduire par des voyous et criminels d’autrefois qui se sont improvisés aujourd’hui défenseurs des intérêts du peuple congolais sur qui ils ont craché pendant qu’ils convolaient en ridicules noces avec les différents pouvoirs dictatoriaux et d’occupation qui se sont succédés dans notre pays.

Alias Joseph KABILA ne partira ni par la voie des urnes, ni par celle du dialogue. Il est venu au pouvoir dans notre pays par les armes, s’y maintient par les armes et n’en partira que par les armes, l’arme la plus redoutable étant un peuple debout et déterminé à ne faire aucune concession à son bourreau. Il n’ y a pas plus de logique que celle-là.

Alias Joseph KABILA a la main en permanence sur la gâchette. C’est un criminel. Tous nous le savons éloquemment bien. Nous devons par conséquent le faire partir par la force. Ne nous trompons donc pas de combat.

Vivre ou mourir avec honneur !

Écrit patriote par maitre Babiliche KALONJI KABEDI

Publié par DMC

L’anarque sur les terrains miniers fantômes au Rwanda : le Canada complice du pouvoir Tutsi Rwandais par madame BOTEFA Boko (CCT)

 

Voici encore une preuve de la complicité de l’Occident et des Rwandais pour le pillage, la destruction, le génocide en RDC.

Les prédateurs veulent maintenant construire une usine de transformation du coltan au Rwanda, ce pays ne possède pas une seule mine sur son territoire, mais est devenu 1er producteur de coltan grâce au pillage de cette matière première et d’autres minerais en RDC.

Tout cela remonte en 1996 avec la fausse libération du Zaïre par l’invasion rwandaise de l’AFDL faisant croire aux zaïrois que Laurent Désiré Kabila venait les affranchir du pouvoir de Mobutu.

Pourtant à l’époque, Mobutu avait pris congé de son parti et avait opté pour le multipartisme au Zaïre, une porte s’ouvrait pour le changement avec la conférence nationale souveraine.

Il suffisait simplement d’attendre l’installation de ce processus qui se déroulait dans la paix. Mais il a fallu qu’un plan machiavélique se concoctant dans les officines du Nord pour venir perturber la sérénité de ce changement en armant lourdement le Rwanda de Kagame contre le Zaïre par certains lobbies qui projetaient d’envahir le Zaïre et avoir la main mise sur ses richesses.

L’ancien rebelle ennemi de Mobutu (LDK) a été utilisé pour envahir le Zaïre avec un semblant de libération et permettre ainsi aux prédateurs d’assouvir leur désidérata à la barbe des zaïrois qui ne pourront plus chanter : « zaïrois dans la paix est retrouvé », mais plutôt : « congolais dans la guerre est perdu ».

Ainsi, les congolais ont vu ces rwandais se faisant passer pour des congolais occuper les postes stratégiques de leur pays : l’armée, les affaires étrangères,la police, l’administration congolaise était sous le contrôle du Rwanda, l’économie, la sécurité du territoire, la diplomatie, et Laurent Désiré Kabila s’est aperçu trop tard de cette mascarade, cette fausse libération ne fut en fait que l’introduction d’un cheval de Troie au Zaïre pour une occupation facile et bien programmée par les anglo-saxons entre autre, cfr. Pour votre gouverne, voici quelques références :
– Le cauchemar de Darwin, film de Hubert Sauper,
– Charles Onana : « ces tueurs tutsis dans la tragédie congolaise,
– Pierre Péant : « Carnages, les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique », « Noires fureurs, blancs menteurs »,
– Patrick Mbeko : « Guerre secrète en Afrique Centrale », « Stratégie du chaos et du mensonge », « Le Canada et le pouvoir tutsis du Rwanda, deux décennies de complicité en Afrique centrale

Une guerre contre le Rwanda fut déclenchée en 1998, LDK, l’homme par qui le scandale arriva, eut un sursaut de nationalisme pour chasser les envahisseurs.

Mais malheureusement pour lui, il ignorait que le cheval de Troie en la personne de Hyppolite Kanambe qu’il considérait comme un fils malgré sa rwandalité constituait un danger pour le Zaïre devenue désormais RDC.

Kanambe fut l’agent idéal pour permettre le retour aux rwandais dans les affaires congolaises et ce fut le cas, après l’assassinat de LDK en 2001, et jusqu’à ce jour aucune enquête crédible n’a été faite sur ce crime, des innocents croupissent en prison à Makala pendant que les coupables déambulent allègrement dans les rues de la RDC.
LDK a payé le prix de la confiance faite à la mafia internationale cupide, sans pitié par son assassinat en 2001.

Hyppolite Kanambe devenu par la suite Joseph Kabila sous la bénédiction des notables du Katanga véreux, cupides, naïfs, et traîtres fut ainsi fabriqué en fils de LDK ayant une soeur jumelle Janeyt n’étant en fait que sa tante, avec une fausse biographie, de faux parents, etc…

Le comble de tout cela est la mise en farine du peuple congolais qui a tout gobé et accepté ce nouveau venu dans les institutions en l’acceptant comme président comme si la RDC fut un royaume..

Cette mascarade fut bien sûr sous la bénédiction de l’élite politique congolaise cupide, assassine, traître, n’ayant aucun sens de la loyauté envers la patrie, car ayant baissé sa culotte comme une prostituée.

Cette occupation a entraîné un génocide de 12 millions de morts, plus de 2 millions de femmes et enfants violés, le pillage systématique des minerais, l’usurpation de la magistrature suprême, la violation de l’identité congolaise, le déplacement des populations remplacées peu à peu par des étrangers venant des pays agresseurs.

Ce qui se passe en RDC dépasse l’entendement et dépasse de loin ce qui a lieu a eu lieu en Afghanistan, Côte d’Ivoire, Libye, Irak, Syrie…où les forces de l’Otan sont intervenues, les forces des Nations Unies aussi, et les forces de l’armée américaine, anglaise, française..

Chose étonnante en RDC, Kanambe n’est point inquiété par l’Occident soi-disant défenseur des droits de l’homme, ni par les Nations Unies.. Kanambe, Kakame, Museveni n’ont reçu aucune condamnation, ni sanction, ni menaces de la CPI en ce qui concerne les crimes perpétrés en RDC.

Le rapport Mapping concernant la violation des droits de l’homme en RDC est resté lettre morte et décore dans les tiroirs poussiéreux des officines du Nord.

La RDC est abandonnée à elle-même dans les mains des bourreaux installés dans ses institutions avec la complicité des traîtres congolais, ces traîtres méritant la cour martiale comme certains français sous Vichy ayant collaboré avec l’ennemi nazi au détriment des intérêts la France.

J’arrive à dire qu’il s’agit d’une guerre mondiale contre la RDC à cause de ses richesses inouïes que le reste du monde ne possède point, voilà la simple raison.

Sans la RDC, beaucoup de pays seraient aux oubliettes et extrêmement pauvres. Ils se sont enrichis pour appauvrir la RDC riche. Quelle dichotomie !!!

L’argent prend de plus en plus de l’importance au détriment des valeurs humaines, je peux vous assurer que la course pour le capital détruira bientôt ces pays qui se disent développés à cause de leur délinquance, leur esprit du vol, de la prédation, de l’iniquité car la terre n’a pas été créée pour les uns et non pour les autres.

Certains animés d’un esprit de domination, de barbarie depuis la nuit des temps ont parcouru la terre pour piller d’autres peuples, les asservir, les réduire plus bas que des esclaves afin de vivre dans l’opulence, la luxure, dans une société de consommation sans frein où l’humain n’a plus de valeur, car l’argent est devenu leur dieu.

Ces pays ayant apporté l’Evangile, la bonne nouvelle aux hommes, se sont écartés à 380 ° des principes de la Bible pour rendre l’enfer aux humains vivant paisiblement dans leur paradis de pays en tuant, massacrant, égorgeant tout sur leur passage.

Mais que dit la Bible au chapitre 10, verset 10 du Livre de Jean, je vous conseille de le lire et vous comprendrez de quelle race sont ces gens. Ils ne sont pas humain et Jésus nous dira dans l’Evangile de Jean au chapitre 17, verset : 1 à 26, je cite une partie :  » Père, je prie pour ceux que tu m’as donnés, ils sont dans le monde, mais ne sont pas de ce monde, préserve les de ce monde »…

Le boomerang de l’histoire de l’humanité reste fidèle à sa trajectoire, il suffit d’être patient.

Que celui qui a des oreilles ouvre sa conscience pour comprendre dans quel monde nous sommes et comprenne la souffrance du peuple congolais meurtri par la cruauté du capitalisme sauvage et féroce.

Le génocide congolais correspond à la population du Danemark, imaginez un peu l’extermination totale des danois pour mieux comprendre, est-ce normal de continuer à soutenir un tel régime oppresseur ?

Peut-on encore laisser les agresseurs en toute impunité en ce 21ème siècle ?

J’en appelle à la conscience de tous les hommes pour que ce qui se passe en RDC soit un sujet de dénonciation afin que les auteurs soient poursuivis, qu’il y ait réparation au peuple kongolais au même titre que la condamnation de la cruauté des nazis envers le peuple juif qui fut massacré durant la 2è guerre mondiale suite au génocide perpétré à l’encontre de ce peuple innocent.

Ce qui se passe en RDC est plus que ce qui s’est passé à la 2ème guerre mondiale, paix à leurs âmes !!!

Cette usine de transformation du coltan ne doit pas voir le jour au Rwanda, mais en RDC, car le Rwanda ne possède aucune mine de coltan et d’aucun minerai, le Rwanda se comporte en terroriste, barbare, pilleur et a outrepassé.

Dirons-nous que les multinationales, l’Occident, les Nations Unies ont la même qualification que le Rwanda et sont dangereux autant que le Rwanda pour la survie des congolais ?

Le reste de monde opère-t-il une guerre sans merci, inégale pour l’extermination d’un peuple innocent, car vivant dans un pays aux immenses richesses, le pays le plus riche en matière de ressources naturelles ?

Faut-il au nom du capital, de la prédation se permettre des actes de barbarie, de terrorisme tout en brandissant la Charte des Nations Unies, du droit des peuples de disposer d’eux-mêmes, du droit à la vie, du droit de l’homme, du droit de la souveraineté d’un Etat etc…

Si c’est cela, alors me voilà désolée car il y a une justice à deux vitesses et les Nations Unies n’agissent pas en toute équité envers la RDC.

Cette organisation est meurtrière, ne respecte pas la nation congolaise, et avalise l’extermination des congolais comme le firent il y a quelques siècles les conquistadors, les colons de la vieille Europe envers les amérindiens, les aborigènes qui ont été exterminés et ont perdu leurs terres qui sont devenues : les USA, le Canada, l’Amérique latine, l’Australie.

Ce cauchemar perdure avec leurs descendants exterminant les congolais, afin de prendre possession de leurs terres avec la complicité des dirigeants africains, les traîtres congolais ayant le même ADN qu’eux : le crime humanitaire et économique sans foi ni loi, sans états d’âmes, vidés de toute humanité et adorant le dieu de l’argent inhumain.

Voilà d’où vient le mal, le cauchemar journalier de ce peuple pacifique, hospitalier, juste, qui a été désabusé par les adorateurs du diable qui n’ont jamais respecté les principes de Dieu, eux qui ont apporté la Bible aux nations, mais sont loin de servir le Seul Dieu prônant la paix en Jésus Christ.

Que vive le peuple congolais, que Dieu bénisse les congolais et la RDC, j’ai ainsi dit, persiste et signe.

Article de madame BOTEFA Boko ( CCT)

Publié par DMChannel

Aimé KAZIKA, ingénieur agronome parle du projet CSA-BATEKÉ axé sur le renforcement de la résilience communautaire à travers l’agriculture intelligente face au climat

Screenshot_2016-07-12-18-58-56-1

Aimé KAZIKA, est un jeune congolais, ingénieur agronome. Il s’intéresse aux questions relatives aux médias sociaux, à l’emploi des jeunes, aux droits des enfants, des personnes marginalisées ainsi qu’aux problématiques de la politique internationale.
Aimé Kazika est également blogueur. Il a la passion de l’écriture et souhaite un avenir radieux pour les jeunes congolais. Son rêve se traduit dans son blog : http://avenirdesjeunesdrc.blogspot.com/ , qui sensibilise les jeunes aux problèmes du chômage, de l’emploi, de l’environnement, de l’agriculture et parle d’innovation. Il travaille comme rédacteur de projets dans une ONG.
En rapport au Projet CSA-Bateké axé sur le renforcement de la résilience communautaire, sa mission est de renforcer la résilience communautaire à travers l’agriculture intelligente face au climat comme outil d’adaptation au changement climatique et de réduction des risques. Il vise comme Objectif spécifique : Contribuer dans la réduction des effets de changement climatique par le renforcement de la résilience communautaire de 1500 ménages de l’hinterland de Kinshasa.
L’Impact et chiffres clé du projet : Contribuer au renforcement de la résilience communautaire des 1500 ménages organisés en 60 Groupes d’Intérêt Economique (GIE) face aux effets des changements observables dans l’hinterland de Kinshasa /Batéké par une productivité agricole augmentée ainsi qu’à la protection des écosystèmes forestiers/savanicoles et le développement des activités socio-économiques.
Ce Projet CSA-Bateké est retenu 39 ieme sur les 100 projets lauréats dans le cadre de l’initiative « 100projetspourleclimat » lancée par Le ministère français de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer dont de nombreux citoyens du monde ont soutenu et voté le projet dans le cadre de la campagne mondiale ou vaste participation internationale de vote qui s’est déroulé du 6 juin et terminée le 6 juillet dans la dynamique de la COP21, (http://100projetspourleclimat.gouv.fr/fr/winners) “100 projets pour le climat”.

Un petit rappel sur les 100 projets pour le climat lancés par le ministère français de l’environnement de l’énergie et de la mer, ministre de l’écologie et du développement durable, dans la dynamique de la COP21.

Screenshot_2016-07-12-19-01-49-1L’objectif  de ces 100 projets:

– D’accéder à l’émergence d’initiations citoyennes pour lutter contre le réchauffement climatique, de concrétiser les 100 solutions les plus innovatrices à travers le monde en s’appuyant sur la richesse des débats de la Conférence de Paris Climat ( atténuation et adaptation, protection de la santé, préservation de la biodiversite, développement de systèmes d’alerte…)

Le Ministère de l’Environnement de l’Energie et de la Mer avait invité tous les internautes du monde entier à déposer leurs projets en rapport avec les 100 projets pour le climat. Al’issu de la campagne de vote des internautes, les projets ayant récolté plus de voix, seront désignés lauréats par Segoléne Royal, Ministère de l’Environnement de l’Énergie  et de la Mer des relations sur le climat. Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement et d’une valorisation jusqu’à la COP22 qui aura lieu en novembre 2016 à Marrakech.

Aimé KAZIKA parmi les lauréats de ces 100 projets pour le climat, et nous lui souhaitons une réussite.

DMC avec aimé KAZIKA

Apercu de la procédure d’asile en France par maitre Irene Nkulufa Embe

Screenshot_2016-06-23-14-22-07-1Aperçu de la procedure d’asile en France vue par maître Irène Nkulufa Embe

Pour faire face à une demande croissante de mes abonné(e)s, je vous propose un bref aperçu de la procédure d »asile en France.
Bonne lecture.

L’asile peut être demandée par toute personne qui :
– craint avec raison d’être persécutée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un groupe social (notamment l’appartenance à un genre), de ses opinions politiques (convention de Genève de 1951), et par extension par des motifs de conscience.

– est persécutée en raison de son combat pour la liberté (constitution de 1946)

– est exposée à des menacés graves de peine de mort, de traitements inhumains ou dégradants ou une menace contre leur vie ou leur personne, dans un contexte de violence généralisée dû à un conflit armé interne ou international (protection subsidiaire).

– est placée sous mandat du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR)

Les étapes de la demande d’asile seront
brièvement exposées dans cette rubrique.
elles dépendent toutefois de la situation personnelle du requérant, notamment si la demande relève de la responsabilité de l’état français ou d’un autre état adhérent à la convention de Dublin III,

Le candidat à l’asile pourra faire sa demande:
– à la frontière ou à la préfecture.
Dans ce dernier cas de figure, on vous remettra un formulaire à remplir et à envoyer dans un délai (3 semaines à un mois à L’Office Français de Protection des réfugiés et apatrides (OFPRA).
Le demandeur doit détailler son récit, qui sera examiné par un.officier de protection.
Le requérant sera convoqué dans la plupart des cas à un entretien où il pourra être assisté d’un avocat ou d’un membre d’une association.
A cet instant, il fera des déclarations orales qui seront consignées dans un compte rendu d’entretien.
Le Directeur Général de L’OFPRA rendra une décision d’octroi ou de refus de la qualité de réfugié ou bien encore la protection subsidiaire.
Dans un délai d’un mois, le demandeur d’asile peut exercer un recours contre la décision du Directeur général de L’OFPRA, devant la Cour Nationale du Droit d’Asile-CNDA (anciennement Commission de Recours des réfugiés).
La formation de jugement de la CNDA peut annuler la décision de L’OFPRA ou rejeter le recours du demandeur.
Dans ce cas, le demandeur peut se pourvoir devant le Conseil d »Etat (avec un avocat spécial).
Dans certains cas le demandeur débouté peut faire une demande de réexamen.
Dans ce cas. L’OFPRA recherche si cette demande n’est pas manifestement infondée.
Elle convoque alors l’intereessé à un entretien en vue d’examiner l’affaire au fond et d’établir l’existence d’un fait nouveau allégué par le demandeur.
Dans ce cas précis. L’OFPRA, peut soit accepter ou rejeter la demande de l’intéressé, qui peut de nouveau exercer un recours devant la CNDA.

Des clauses d’exclusion de la protection internationale s’appliquent pour les personnes ayant commis notamment des crimes de guerre ou des crimes de droit commun.

Maitre EMBE NKULUFA Irène
Avocat à la cour.

DMC

Euro 2016: Zlatan Ibrahimovic annonce sa retraite internationale

Screenshot_2016-06-21-23-38-49-1Zlatan Ibrahimovic sa retraite internationale après l’Euro 2016.

En mai 2016, Ibrahimovic a annoncé son départ de l’équipe de Paris Saint Germaine sans pouvoir dire dans quelle équipe il rebondirait.

A 34 ans, le capitaine de l’équipe suédoise Zlatan Ibrahimovic a annoncé,  mardi 21 juin, qu’il prendrait sa retraite internationale après l’Euro 2016.  » le dernier match avec la Suède.  Donc j’espère vivement que ce sera pas demain » a déclaré le joueur lors d’une conférence de presse à Nice, à la veille d’une rencontre décisive contre la Belgique dans le groupe E. Il a souligné qu’il ne participera pas aux jeux de Rio. Croisons les doigts que l’Euro dure plus longtemps pour l’équipe Suédoise. Car la Suède est classée 3ème de sa poule, les deux premiers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleurs se qualifient pour les 8ème place de la finale de l’Euro.

La Suède de Zlatan affronte la Belgique mercredi; déjà tenue en échec par l’Irlande et battue par l’Itale, la seule préoccupation de cette équipe est de se qualifier en battant les Diables Rouges. « Je suis très fier d’être capitaine de la Suède et de ce que j’ai accompli. Je savoure le temps présent et je veux remercier tous les supporters qui m’ont permis d’accomplir tout ça.

 

Source AFP

DMC

 

 

 

RDCONGO: rareté des poissons dans le lac Tanganyika

Screenshot_2016-06-21-03-23-48-1RDCONGO, le vent souffle beaucoup sur Tanganyika, les poissons se font de plus en plus rares dans la ville de Kalemi.

Depuis un certains temps, les poissons deviennent de plus en plus rares dans le lac Tanganyika. Les pecheurs artisanaux dans cette province de Tanganyika en RDC, éprouvent des difficultés à attraper les poissons comme a été le cas auparavant. Les poissons migrent dans dans des endroits enfouis du lac inaccessibles aux pecheurs à cause de la force des vents.

Les pecheurs sont découragés suite à cette situation qui s’ajoute dans leur métier; ils mettent des heures pour pêcher mais le résultat est presque nul, ils attrapent que des petits poissons car les poissons se cachent de plus en plus.

Les difficultés rencontrés par les pêcheurs sont ressentis par des revendeurs du poisson dans la ville de Kalemie avec comme conséquence la hausse de prix du poisson qui constitue l’aliment de base pour les habitants de Tanganyika.

pêche artisanale dans le lac Tanganyika est menacée, cette situation n’est pas un cas isolé,  elle est plus liée au dérèglement climatique et risque de perdurer longtemps d’après les scientifiques.

Source: article et vidéo

DMC