Accueil / News / Société

Société

France/Paris : Fusillade sur les Champs-Elysées

Un policier a été tué et un autre blessé, ce jeudi soir sur les Champs-Elysées, dans des échanges de coups de feu. L’auteur de la fusillade a été notamment été abattu par les forces de l’ordre.

Les motivations de l’assaillant ne sont pas encore connues.

La section antiterroriste du parquet de Paris ouvre une enquête.  Le président de la République, François HOLLANDE s’exprimera dans la soirée après une réunion avec le premier ministre, Bernard Cazeneuve.

Source BFMTV

 

RDC/Analyse du week-end du 25 au 26 mars 2017: la persistance du blocage à la CENCO

1. Commémoration du 48ème anniversaire de la mort J.Kasa-vubu, premier Président du Congo(24 mars 1969- 24 mars 2017).
2. Les charniers se multiplient dans le Kasaï, pendant que la rébellion Kamwina Nsapu devient une nébuleuse
Divers:

L’Association pour la promotion de la démocratie et le développement de la RD Congo (Aprodec) et la Ligue contre la corruption et la fraude (Licof) disent avoir déposé une plainte contre J.KABILA à la CPI:  » La CPI ne recoit de  » plainte » seulement des  » Communications » explique une source au bureau de la Procureure madame BENSOUDA.

http://www.jeuneafrique.com/mag/418486/societe/rd-congo-coup-de-bluff-a-cpi/

Belgique: Justin ASSOYAMBIMA Engondo retrouvé mort dans son appartement

La police de Woluwé a découvert mercredi 22 mars le cadavre d’un homme  dans son appartement en Belgique , décédé depuis quelques jours.

Mercredi 22 mars, les pompiers et les policiers ont découvert le corps sans vie de monsieur Justin ASSOYAMBIMA Engondo dans son appartement.

C’est sa famille vivant la plupart à l’étranger  qui a alerté la police, elle était sans nouvelles de lui depuis dimanche 19 mars.

Les circonstances de sa mort restent encore inconnues, le corps a été transporté à l’ institut médico-légal à Woluwé  pour une autopsie.

Monsieur Justin ASSOYAMBIMA avait 54 ans .

Debriefing Média Channel

Analyse du 22 mars 2017: la RDCongo à l’ordre du jour du conseil de sécurité de l’ONU


1. La RDCongo était à l’ordre du jour ce mardi 22 mars au Conseil de sécurité des Nations-unies.
– Discours de Mamani SIDIKOU, chef de la Monusco
– Discours de Mgr Marcel UTENDI de la CENCO
– Discours de Marie Madeleine KALALA de la société civile
– Alocution de She OKITUNDU,ministre des affaires étrangères
2. Interview de Moïse Katumbi sur RFI
DIVERS:
– Jean- Pierre BEMBA condamné par la CPI dans le dossier  » Subornation de témoins

RDC: Analyse Socio-politique du 20 février 2017 par Kerwin Mayizo

1. la CENCO a rencontré Joseph Kabila.L’impasse persiste pendant que la violence politique va crescendo!
2. Une vidéo montrant des exactions des FARDC fait le tour du web.Lambert MENDE le ministre de la communication dément!
DIVERS:
-La candidature de Raphael Katebe Katoto à la primature issue du dialogue de la Saint Sylvestre fait polémique!

Analyse Socio-politique de la RDC du 28 au 30 janvier 2017 par Kerwin Mayizo

1.Signerons,signerons pas.Pendant que l’opinion publique attend la signature probablement imminente de l’arrangement particulier et alors que la classe politique tergiverse à finaliser ce document additif de l’accord de la saint sylvestre,l’ONU constate une nette dégradation de la situation des droits de l’homme en RD Congo et une non application des accords déjà signé en ce qui concerne les mesures de décrispation de la scène politique.

Autres sujet d’actualité.

-Les léopards poursuivent leur bonhomme de chemin à la CAN au Gabon

20 janvier 2017 aux USA et l’acte III de la comédie congolaise: par le professeur Mufoncol Tshiyoyo

Ils avaient tous en tête, et au Congo-Kinshasa et au Rwanda, la date du 20 janvier 2017. Et aujourd’hui, nous sommes le 20 janvier 2017. Il est 16h53 heure à laquelle je finis l’écriture de ces quelques mots. La journée touche presqu’à sa fin.

Pour le clan Kagamé-Museveni, ce pour ne pas parler de leurs sujets perchés à Kinshasa, rien ne devrait changer au Congo-Kinshasa avant et après cette date. Et à l’heure qu’il est, des langues pourront dire qu’ils ont survécu à cette date. Les Démocrates, leurs amis-intérêts, s’en vont sans qu’aucun changement majeur ne s’opérât en rapport avec leur rôle dans les Grands Lacs, la mission de laquais au service du maître, qu’ils ont su négocier et obtenu de l’élite anglo-saxonne. Au-delà des Grands Lacs, c’est la gestion du Congo-Kinshasa qui demeure toujours en jeu et d’actualité pour ces deux pays mercenaires.

Tandis que pour l’Église Catholique romaine -congolaise, la CENCO, qui s’invitait au jeu, il fallait que les Républicains, en succédant aujourd’hui aux Démocrates, mais sans que rien de concret ne changeât dans la lecture et politique étrangère américaines au Congo, trouvassent une situation de fait sur le terrain : un gouvernement de son obédience et sous son contrôle. C’était avec l’espoir, qui ne rêve rien n’a rien, de pouvoir forcer les mains aux Républicains et de les amener à poser un choix entre d’un côté les mercenaires africains et étrangers au Congo et de l’autre, la carte de l’Eglise catholique. À mon avis, ce qui d’ailleurs aurait été louable, si seulement si cette initiative catholique n’avait été que congolaise. En vérité, elle est aussi instrumentalisée par le même maître dont elle dispute les faveurs avec les Museveni-Kagamé.

Après tout, bien que rien n’est encore perdu, parce que des Congolais y travaillent, Le 20 janvier 2017 s’achève. Le maître seul a joué et a gagné contre un certain amateurisme de la part de quelques apprentis sorciers qui se recrutent tous dans son camp. Après cette date, l’élite anglo-saxonne est restée et demeure la seule carte maitresse du Congo. Et comme hier, c’est à elle que revient les derniers mots et morts au Congo-Kinshasa. Et ceci a le malheur de survenir 56 ans après l’assassinat de Patrice Lumumba. 56 ans, combien de générations de congolais se sont succédées ? Elles n’auraient toujours rien compris ou saisis. J’invite la jeunesse de mon pays de rêver grand, d’exiger grand d’abord à elle et par la suite à l’histoire. Elle a l’obligation de la différence et de la réussite. Je n’ai cessé de dire, et je le souligne encore, que l’avenir s’invente, la lutte aussi.

Dans l’entretemps, la comédie congolaise se poursuit avec d’autres actes.
Comment allons-nous négocier le virage? Le clan Museveni-Kagamé va se battre et ce serait puéril de rêver le contraire.

Likambo ya mabele

Mufoncol Tshiyoyo, de « Génération Lumumba ».

Analyse socio-politique de la RDC du 17 janvier 2017


1.Le comporte des prontagonistes dans l’ accord de la Saint-Sylvestre à Kinshasa ne laisse présager rien de bon pour l’ avenir de la RDC.
2. Une interview de Sindika Dokolo sur Jeune Afrique révèle la stratégie de l’ Angola pour l’ avenir de la RDC
Divers:
Communiqué :
Auditeurs du jour
Suivez, commentez et partagez