Accueil / News / Politique (page 2)

Politique

Analyse du 16 septembre 2017 par Kerwin Mayizo

1. Nonce apostolique en République Démocratique Démocratique du Congo tient un discours vigoureux contre la classe politique congolaise

Interrogé par la radio de l’ONU, Okapi, sur la venue du pape François en RDC, Mgr Luis Mariano Montemayor a répondu, sans équivoque : « Le pape voulait venir. Le Saint-Siège a dit clairement aux autorités congolaises qu’il est en faveur des élections qui sont établies par sa constitution. »

Et de préciser : « Quand il y aura élection, on sera sûr qu’il y aura les conditions d’une pacification du pays. Avant ça, [il y a] risque de manipulation, d’exploitation de la visite du Saint-Père. Soit pour dire qu’il appuie la continuation du gouvernement illégitime. Soit pour ceux qui (…) espèrent expulser le régime en fonction des mouvements populaires. »

Lire sur LA CROIX : Contre les autorités de la RD-Congo, le nonce postolique lève le ton

Article du 15 septembre 2017

Manifestations en Afrique francophone contre le Fran CFA

Plusieurs mainfestations ont été organisées samedi 16 septembre dans plusieurs villes d’Afrique francophone, à l’appel du mouvement urgences panafricanistes pour dire non au Franc CFA.

Franc des colonies françaises d’Afrique, le franc CFA est devenu le franc de la coopération financière en Afrique, après avoir symbolisé le franc de la Communauté financière africaine à la naissance de la 5ème République française en 1958. Le contenu du FCFA est resté constant bien que le contenant soit en perpétuel changement.

Selon plusieurs manifestants, l’existence du FCFA est une monnaie neo-coloniale, non souveraine et la politique monétaire n’est pas définie par ou pour les Africains, c’est une arme de destruction massive contre le développement africain.

 » Tout ce qu’on veut c’est être libre économiquement pour pouvoir avoir la mainmise sur notre économie. La création d’une monnaie africaine, camerounaise particulièrement est primordiale pour le développement économique. Parce que depuis l’indépendance nous pouvons en juger nous-mêmes sur le terrain, ce n’est pas des spéculations, nous regardons où se situe l’économie réellement de l’Afrique, du Cameroun. La réalité est tout autre donc la question de sortir ou pas n’a plus sa place, on veut sortir, on veut réellement sortir du FCFA » a-t-il déclaré Zobel Yannick Mba, représentant Urgences panafricanistes

D’autres mobilisations contre le FCFA sont en cours d’organisations car Kemi Seba a annoncé son retour en Afrique afin de faire un tour des pays d’Afrique de la zone Franc, ainsi que des Caraïbes.

DMChannel

Source: AFP

 

 

Donald Trump évoque un accord sur l’immigration

Donald Trump évoque un accord sur l’immigration au lendemain d’une rencontre avec les démocrates.

Le président des États-Unis a annoncé hier jeudi 13 septembre être « assez proche » d’un accord sur l’immigration et la sécurité à la frontière avec les chefs de l’opposition démocrate du Congrès.

L’accord a été ébauché lors d’un dîner à la Blanche mercredi soir entre dirigeant et les démocrates.

Trump a déclaré  » Vous avez 800.000 jeunes, amenés ici sans que ce soit de leur faute. On travaille sur un plan, on verra comment ça marche, nous allons obtenir une sécurité massive à la frontière dans le cadre de cette mesure et je pense que quelque chose peut se passer, on verra ce qui va se passer, mais quelque chose se passera… »

 » On s’est réunis hier soir avec Schumer Pelosi et tout un groupe, et je crois que nous sommes assez proches mais nous devons assurer la sécurité à la frontière  » a souligné le président des Etats-Unis

Source: AFP

DMChannel

RDC: Analyse du 14 septembre par Kerwin Mayizo

1. Dossier de l’assassinat des deux experts de l’ONU au Kasaï, les conclusions des rapports battues en breche par une contre enquête d’une journaliste de RFI Sonia Rolley
2. Joseph Kabila sera probablement à New-York pour le session de l’Assemblée générale de L’ONU

RDC: le conflit du Kasaï est lié à la crise politique nationale

Depuis un an, la région du Kasai, en République Démocratique du Congo, est en proie à une rébellion contre le pouvoir de Kinshasa. Des affrontements meurtriers qui, selon un bilan établi par l’Église Catholique de RDC, aurait déjà fait plus de 3000 morts, tandis que l’Unicef dénombre 1,4 million de déplacés, dont 850.000 enfants.

Le Pape François préoccupé

En visite dans la région, le nonce apostolique en RDC, Mgr Luis Mariano Montemayor, a confié vendredi 8 septembre que le pape François travaillait discrètement sur ce dossier pour rappeler la communauté internationale à son devoir de défendre les victimes de la violence. L’ONU quant à elle dénonce des «destructions massives» et des «souffrances humaines à très grande échelle». Pour l’Abbé Jeannot Mandefu, coordinateur de la pastorale du diocèse de Kananga, le retour de la paix au Kasai dépendra pour beaucoup de l’application de l’accord conclu le 31 décembre 2016 entre le gouvernement et l’opposition sur la transition politique du pays. De passage à Rome, il a livré son témoignage à Jean-Charles Putzolu.

Source Radio Vatican

Lire la suite sur: http://fr.radiovaticana.va/news/2017/09/12/rdc_le_conflit_au_kasa%C3%AF_…

RDC: 12 manifestants arrêtés en 2016 sont acquittés

12 manifestants avaient été arrêtés le 19 décembre 2016 à Goma, alors qu’ils distribuaient des cartons rouges pour rappeler à Joseph KABILA la fin de son mandat en tant que président de la République Démocratique du Congo ont été acquittés ce vendredi 8 septembre 2017.

La manifestation avait tourné au vinaigre, et ces partisans du Rassemblement ont passé neuf mois en prison pour outrage contre le chef de l’état.

Le juge chargé de cette affaire a rendu son verdict  en déclarant que ces opposants à Joseph KABILA étaient libres de leurs mouvements et de toute poursuite judiciaire.

DMChannel

 

 

Le DR Mukwege face à la diaspora congolaise à Paris sur TSHANGU TV

Dimanche 3 septembre, le gynécologue et obstétricien Denis Mukwege, l’homme qui répare les femmes violées dans son hôpital de Panzi à Bukavu depuis 1999 a rencontré la diaspora congolaise à Paris lors d’une conférence de presse. Plusieurs questions sur la crise politique et l’avenir de la RDC ont été évoquées.

Le DR Mukwege a exorte la diaspora congolaise de réunir toutes leurs compétences au service de la RDC, car il est injuste que les congolais vivent dans la situation  qu’ils connaissent aujourd’hui.

 » Je ne suis pas un politicien, mais si mon État me le demande, je peux jouer le rôle d’un homme d’état. ..et c’est différent » dixit DR Mukwege 

 » Notre objectif formulé lors des interviews, on ne lutte pas pour la conquête du pouvoir, ceux qui se battent pour la conquête du pouvoir, c’ est des politiciens et sont prêts à tout sacrifier pour se retrouver au pouvoir. ..Je ne fais pas la conquête du pouvoir mais par contre si il faut se battre pour la dignité du peuple Congolais, je sera présent, pour la justice du peuple Congolais je serai présent, pour la liberté du peuple Congolais je serai présent. .. » a souligné le DR Mukwege .

Source :TSHANGU TV1

DMChannel