Accueil / News / Politique

Politique

L’ accord de la Saint-Sylvestre: Maître Jackson Kalonji Mushila s’exprime

BONNET BLANC BLANC BONNET :

Vous qui nous attaquez à cause de notre respect de la nature du combat de libération et nous accusez de compromettre une certaine lutte que vous mèneriez sous l’égide du Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques, je vous invite à être conséquents avec vous-mêmes en allant jusqu’au bout de votre logique.

Hier, vous et nous nous en prenions au Rassemblement pour avoir choisi de dialoguer avec le pouvoir d’occupation incarné par alias Joseph KABILA sous les offices des prélats de la CENCO et dénoncions l’accord qui y a été conclu lequel ne lie aucunement le peuple congolais si ce n’est que ses signataires qui avaient usurpé pour confiscation la souveraineté du peuple pour l’engager, sans mandat de sa part, dans cette compromission.

Aussi, vous et nous avions accusé Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement de collaborationnisme avec l’occupation lorsqu’ils firent de l’application de ce torchon issu du dialogue du Centre Interdiocesain de Kinshasa leur cheval de bataille, sans perdre de vue que nous les rendîmes aussi responsables des massacres de nos compatriotes qui répondaient à leurs appels à manifester pacifiquement pour l’obtention de l’application de cette insalubrité dite accord de la Saint Sylvestre.

Curieusement et étonnamment, c’est encore vous aujourd’hui, toute honte bue, qui soutenez la démarche du Comité Laïc de Coordination visant à obtenir l’application de ce chiffon, combat qui firent de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement les cibles des Patriotes que vous étiez jusqu’alors avant votre compromission que j’expose ce jour. Ce qui me pousse à me poser la question de savoir si c’est la tête de Félix TSHILOMBO qui ne plaisait pas ou c’était vraiment sa démarche d’obtention de l’application de ce chiffon qui le plaça dans notre ligne de mire. Ce que je commence à douter.

Puisqu’il est incompréhensible de soutenir les marches pacifiques initiées par le Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques pour l’application d’un torchon qui favorise les massacres de nos compatriotes après avoir combattu le Rassemblement qui menait le même combat que celui-là avec les mêmes conséquences malheureuses que sont les assassinats de nos concitoyens.

Que de faire de nous vos cibles à cause de notre constance, je vous invite à ne pas vous gêner pour vous humilier devant Félix Antoine Tshilombo et son Rassemblement et leur demander pardon pour tout le combat fait d’invectives que vous aviez mené hier contr’eux puisqu’aujourd’hui venez de les rejoindre en embrassant le discours du Comité Laïc de Coordination qui ne fait que relayer celui par eux tenu à savoir l’application de l’accord dit de la Saint Sylvestre, la recomposition de la CENI, la libération des détenus et prisonniers politiques et l’organisation des élections crédibles, démocratiques, apaisées et transparentes pour une alternance démocratique sous cette occupation étrangère. Je me suis d’ailleurs fait violence pour ne pas vous rappeler combien vous combattîtes l’appel à l’insurrection populaire du Longi ya Kongo Né MWANDA NSEMI du 07 Août 2017 !

En attendant, nous réitérons notre engagement sur serment à ne faire aucune concession à ce pouvoir d’occupation et à mener ce combat jusqu’à la libération totale et effective de notre pays quels qu’en soient les sacrifices.

Je conclus par la citation de Jean MESLIER pour m’adresser aux irréductibles Patriotes congolais :
« Tournons notre haine et toute notre indignation contre nos ennemis communs, contre ces orgueilleux et superbes races de gens qui nous tyrannisent, qui nous rendent misérables… »

La Patrie ou la mort, nous vaincrons.

  • Maître Jackson KALONJI MUSHILA
    Jurisconsulte

Paul Kagame et ses véritables maîtres: par le Professeur Mufuncol Tshiyoyo

Soros et Kagamé, c’est tout ce que ce pauvre « nègre de maison » valait en réalité ?

La réponse : RIEN. « Libungutulu », en lingala. Ici, sur l’image à Canossa, Paul Kagamé, parce que c’est de lui dont il s’agit, se présente dans son vrai jour, dans son état naturel : petit. L’homme est tout nu. Le voici à genoux et devant ses véritables maîtres. C’est ce que ses chantres ne sauront plus nier. Les faits sont bien là. Et ils sont en plus têtus.

Poussé jusqu’au bout dans sa dernière tranchée, par l’onde de choc du réveil de la jeunesse congolaise, le mercenaire, qui exécute le sale boulot au Congo pour le compte de ses maîtres, se dévoile, tel que certains parmi nous l’ont toujours su. Avec une mine légèrement dubitative qui l’accuse, pendant que Soros, et oui le même Soros, son hôte qui le reçoit et le salue, sourit et se montre avenant. N’est-ce pas que l’image saisie parle. Et des fois, elle parle mieux que des mots qui l’accompagnent. Je me demande ce l’on saura retenir de cette image, de son message renvoyé à l’Afrique toute entière. On est là en face de ce que Cabral appelait le cancer de la trahison. Il frappe également Paul Kagamé. Ce pauvre nègre et africain, à qui Frantz Fanon disait : « Le grand succès des ennemis de l’Afrique, c’est d’avoir corrompu les Africains eux-mêmes ». En voilà un modèle de corruption de l’homme africain contre l’Afrique. Certes que rien de nouveau sous le soleil, mais Paul Kagamé n’a pas retenu la leçon que prodigue Frantz Fanon quand il déclarait : « Notre tort à nous, Africains, est d’avoir oublié que l’ennemi ne recule jamais sincèrement. Il ne comprend jamais. Il capitule, mais ne se convertit pas. Notre tort est d’avoir cru que l’ennemi avait perdu de sa combativité et de sa nocivité. Si Lumumba gêne, Lumumba disparaît. L’hésitation dans le meurtre n’a jamais caractérisé l’impérialisme ». La leçon est tirée du texte de Frantz Fanon : La Mort de Lumumba : pouvions-nous faire autrement ?

Kagamé n’est pas Lumumba. Mais le sort de Mobutu qui avait trahi Lumumba n’a été différent de celui de Lumumba. Mobutu, dont Daniel Simpson, ancien ambassadeur des USA à Kinshasa en 1997, disait de lui que : « Mobutu était une crapule, mais il était avant tout notre crapule ». Une crapule telle que les Yankees les adore. Kagamé en est une autre. Il est avant tout une crapule américaine.

De tout ce à quoi on assiste dans les Grands Lacs, on ne sait pas dire si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour certains parmi nous. Étant donné que c’est le même Soros, celui qui finance une partie de la jeunesse congolaise, que beaucoup disent très « active », qui est le patron de Paul Kagamé. Qui dit Soros dit aussi les Clinton. C’est le même Soros qui finance une partie de la société civile du Congo, notamment quelques associations des droits dits de l’hommiste ainsi que quelques journalistes congolais de la place. C’est toujours le même Soros qui finance certains partis politiques congolais, il a toujours été le maître de Paul Kagamé. Finalement, qui se moque de qui ? Qui s’amuse avec qui ? Si seulement le ridicule pouvait tuer au Congo, les partisans de selfies seraient tous morts. À la fois triste et révoltant que tout ce beau monde soit logé à la même enseigne, puisque obéissant tous aux mêmes maîtres.

Maintenant que tout le monde s’affiche ouvertement avec qui il sert le mieux, peut-on se demander sans toutefois être surpris à quoi ressemblerait ce qui risque de se passer au Congo-Kinshasa et dans la région ? Quand on parle, juste pour attirer l’attention et faire réfléchir, car les mots peuvent impacter sur des consciences, on reçoit des insultes de toute part. Est-ce qu’on fait seulement tuer notre jeunesse pour attendre que l’extérieur decide de notre sort ?

BASTA! Likambo oyo eza likambo ya mabele

Mufoncol Tshiyoyo, Congolais na molimo pe na makanisi

Ouganda: pugilat au parlement au sujet de l’âge du président

Le président Yoweri Museveni est au pouvoir depuis 1986. Âgé de 73 ans, il n’est plus autorisé à briguer un sixième mandat en 2021 car l’âge limite fixé par la constitution est de 75 ans.

Le parti au pouvoir qui est majoritaire au parlement souhaite supprimer l’âgé limite pour être élu président. Au cours de cette séance parlementaire, des députés de la majorité et ceux de l’opposition se sont venus aux mains. Des cris, des  coups de poings à la manière d’un combat de boxe ont été échangés, des femmes et des femmes gisaient par terre.

Une modification de la constitution ougandaise permettrait au président Ougandais Yoweri Museveni de se présenter en 2021 pour briguer un sixième mandat.

Le porte-parole de la police de Kampala, Émilian Kayima a fait savoir que 18 personnes ont été arrêtées mardi 26 septembre dont le chef de l’opposition Kizza Basigye.

 

 

Allemagne: l’extreme-droite entre au parlement

Le parti de droite nationaliste AFD a enregistré dimanche une percée historique pour un tel mouvement aux élections allemandes.

 » Nazi dehors, le racisme n’est pas une alternative »: slogan scandé par des centaines de personnes hier soir à Berlin, place Alexander où AFD célébrait sa percée aux législatives avec 13% et 13,5% de suffrage.

Le parti d’extrême droite rafle de dizaines de sièges au Bundesstrasse, une première depuis 1945, il est désormais la troisième force du pays.

Le parti de droite nationaliste et anti-migrants allemand a promis dimanche 24 septembre de « faire la chasse à Angela Merkel ».

Des propos agressifs d’Alexander Gauland, qui a perdu ce dimanche sa circonscription dans le Bundebourg, ont choqué de nombreux allemands.

 » Nous allons faire la chasse à Angela Merkel, nous allons récupérer notre pays et notre peuple. Nous allons balayer le nouveau gouvernement … » a t-il déclaré Alexander Gauland, chef de file de l’AFD

 » Nous voulons récupérer notre pays c’est inscrit dans notre programme. Excusez-moi nous avons pour ambition de mener une autre politique. Un million d’etrangers vénus dans ce pays confisquent une partie de ce pays et en tant que membre de l’AFD,  nous ne voulons pas de ça. Ce mot  » récupérer » est symbolique. Ce que je veux dire, c’est que je ne veux pas abandonner l’Allemagne face à une évasion d’étrangers issus de cultures étrangères » a insisté Alexander Gauland

Alexander Gauland a dénoncé une  » islamosation grandissante de l’Allemagne. Cet enceinte militant de CDU d’Angela Merkel,  a assuré que le terrorisme trouvait ses racines dans le Coran. Il n’à pas hésité à vanter  » les performances desont soldats » de l’armée d’Hitler.

Les anti-racistes avaient repris la devise française  » Liberté, égalité,  fraternité » pour protester contre l’entrée  d’AFD au parlement et également contre les propos racistes du chef de file de l’AFD .

Le Conseil des juifs d’Allemagne n’a pas tardé à réagir en appelant le pays a se battre pour la démocratie et à défendre ses valeurs.

L’avenir du couple Franco-allemand et celui de la construction européenne à la lumière de cette élection s’annonce très compliqué avec l’entrée d’AFD à l’assemblée, ceci donne lieu à croire à une coalition qui ne sera pas facile.

DMCHANNEL