Accueil / berteadmin

berteadmin

RDC/ Fraude: Les lois et les traités sont-ils menacés d’invalidation?

 » Lettre d’un citoyen ordinaire à messieurs  Aubin MINAKU, Président de l’Assemblée nationale et  Léon KENGO WA DONDO, Président du Sénat » Les élections risquent-elles d’être compromises? La loi électorale serait-elle frappée d’invalidité en vertu du principe  » fraus omnia corrumpit », une irrégularité aux conséquences rédhibitoires? En tout état de cause, la voie est ouverte pour une transition. La question reste de savoir si ce serait une transition citoyenne ou une énième révolution du palais? Certains exclus comme Jean-Pierre BEMBA GOMBO, Moïse KATUMBI, MUZITO ainsi que les congolais de l’étranger pourraient retrouvés toutes leurs chances de concourir ultérieurement?  Cet incident donnera-t-il le temps à la CENI de bien régler et roder ses machines à voter? Messieurs les présidents Par la présente, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir vous conformer à votre tour, à la légalité constitutionnelle en expurgeant du Sénat et de l’Assemblée nationale les parlementaires qui n’auraient jamais dû y siéger. AUX INSTITUTIONS LA LOI, À LA RUE LES EMOTIONS Aux termes de l’article 10 de la constitution de la république démocratique du Congo, « La nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec aucune autre. » L’article 102-1 précise : « Nul ne peut être candidat aux élections législatives s’il n’est Congolais » L’article 106-1 ajoute : « Nul ne peut être sénateur… s’il n’est Congolais » Telle est Messieurs les présidents, la loi constitutionnelle en vigueur en RDC. La seule conclusion juridique qui en découle est qu’il n’existe pas de binationaux en RDC et qu’un citoyen étranger n’a ni compétence ni qualité pour siéger dans vos hémicycles et y voter les lois. PLACE DONC À LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE En application de ces dispositions, le ministre de la Justice du gouvernement de coalition issu des accords de la Saint-Sylvestre, a estimé devoir transmettre au procureur général de la république, la liste des candidats et personnes exerçant les responsabilités politiques et électives en usurpation de la citoyenneté congolaise et dont certains siègent dans vos hémicycles. Il a en même temps instruit le procureur général d’engager des poursuites judiciaires à leur encontre. Il va de …

Lire la suite »

Mort de Winnie Mandela, ex-épouse de Nelson Mandela

Winnie Mandela, l’ex-épouse de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, est décédée à l’âge de 81 ans des suites « d’une longue maladie », ce lundi 2 avril dans un hôpital de Johannesburg, a annoncé son porte-parole. « C’est avec une grande tristesse que nous informons le public que Mme Winnie Madikizela Mandela est décédée à l’hôpital Milkpark de Johannesburg lundi 2 avril », a déclaré Victor Dlamini dans un communiqué. Figure anti-apartheid. « Elle est décédée des suites d’une longue maladie, pour laquelle elle a été hospitalisée à plusieurs reprises depuis le début de l’année. Elle est partie en paix en tout début d’après-midi lundi, entourée de sa famille », a-t-il ajouté. Winnie Madikizela Mandela, qui « était l’une des plus grandes icônes de la lutte contre l’apartheid« , a « sacrifié sa vie pour la liberté de l’Afrique du Sud », a-t-il souligné. Égérie de la lutte anti-apartheid durant les 27 années d’emprisonnement de Nelson Mandela, libéré en 1990, elle était cependant devenue une figure controversée. Source articles de presse

Lire la suite »

L’ accord de la Saint-Sylvestre: Maître Jackson Kalonji Mushila s’exprime

BONNET BLANC BLANC BONNET : Vous qui nous attaquez à cause de notre respect de la nature du combat de libération et nous accusez de compromettre une certaine lutte que vous mèneriez sous l’égide du Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques, je vous invite à être conséquents avec vous-mêmes en allant jusqu’au bout de votre logique. Hier, vous et nous nous en prenions au Rassemblement pour avoir choisi de dialoguer avec le pouvoir d’occupation incarné par alias Joseph KABILA sous les offices des prélats de la CENCO et dénoncions l’accord qui y a été conclu lequel ne lie aucunement le peuple congolais si ce n’est que ses signataires qui avaient usurpé pour confiscation la souveraineté du peuple pour l’engager, sans mandat de sa part, dans cette compromission. Aussi, vous et nous avions accusé Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement de collaborationnisme avec l’occupation lorsqu’ils firent de l’application de ce torchon issu du dialogue du Centre Interdiocesain de Kinshasa leur cheval de bataille, sans perdre de vue que nous les rendîmes aussi responsables des massacres de nos compatriotes qui répondaient à leurs appels à manifester pacifiquement pour l’obtention de l’application de cette insalubrité dite accord de la Saint Sylvestre. Curieusement et étonnamment, c’est encore vous aujourd’hui, toute honte bue, qui soutenez la démarche du Comité Laïc de Coordination visant à obtenir l’application de ce chiffon, combat qui firent de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement les cibles des Patriotes que vous étiez jusqu’alors avant votre compromission que j’expose ce jour. Ce qui me pousse à me poser la question de savoir si c’est la tête de Félix TSHILOMBO qui ne plaisait pas ou c’était vraiment sa démarche d’obtention de l’application de ce chiffon qui le plaça dans notre ligne de mire. Ce que je commence à douter. Puisqu’il est incompréhensible de soutenir les marches pacifiques initiées par le Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques pour l’application d’un torchon qui favorise les massacres de nos compatriotes après avoir combattu le Rassemblement qui menait le même combat que celui-là avec les mêmes conséquences malheureuses que …

Lire la suite »

Paul Kagame et ses véritables maîtres: par le Professeur Mufuncol Tshiyoyo

Soros et Kagamé, c’est tout ce que ce pauvre « nègre de maison » valait en réalité ? La réponse : RIEN. « Libungutulu », en lingala. Ici, sur l’image à Canossa, Paul Kagamé, parce que c’est de lui dont il s’agit, se présente dans son vrai jour, dans son état naturel : petit. L’homme est tout nu. Le voici à genoux et devant ses véritables maîtres. C’est ce que ses chantres ne sauront plus nier. Les faits sont bien là. Et ils sont en plus têtus. Poussé jusqu’au bout dans sa dernière tranchée, par l’onde de choc du réveil de la jeunesse congolaise, le mercenaire, qui exécute le sale boulot au Congo pour le compte de ses maîtres, se dévoile, tel que certains parmi nous l’ont toujours su. Avec une mine légèrement dubitative qui l’accuse, pendant que Soros, et oui le même Soros, son hôte qui le reçoit et le salue, sourit et se montre avenant. N’est-ce pas que l’image saisie parle. Et des fois, elle parle mieux que des mots qui l’accompagnent. Je me demande ce l’on saura retenir de cette image, de son message renvoyé à l’Afrique toute entière. On est là en face de ce que Cabral appelait le cancer de la trahison. Il frappe également Paul Kagamé. Ce pauvre nègre et africain, à qui Frantz Fanon disait : « Le grand succès des ennemis de l’Afrique, c’est d’avoir corrompu les Africains eux-mêmes ». En voilà un modèle de corruption de l’homme africain contre l’Afrique. Certes que rien de nouveau sous le soleil, mais Paul Kagamé n’a pas retenu la leçon que prodigue Frantz Fanon quand il déclarait : « Notre tort à nous, Africains, est d’avoir oublié que l’ennemi ne recule jamais sincèrement. Il ne comprend jamais. Il capitule, mais ne se convertit pas. Notre tort est d’avoir cru que l’ennemi avait perdu de sa combativité et de sa nocivité. Si Lumumba gêne, Lumumba disparaît. L’hésitation dans le meurtre n’a jamais caractérisé l’impérialisme ». La leçon est tirée du texte de Frantz Fanon : La Mort de Lumumba : pouvions-nous faire autrement ? Kagamé n’est …

Lire la suite »

Ouganda: pugilat au parlement au sujet de l’âge du président

Le président Yoweri Museveni est au pouvoir depuis 1986. Âgé de 73 ans, il n’est plus autorisé à briguer un sixième mandat en 2021 car l’âge limite fixé par la constitution est de 75 ans. Le parti au pouvoir qui est majoritaire au parlement souhaite supprimer l’âgé limite pour être élu président. Au cours de cette séance parlementaire, des députés de la majorité et ceux de l’opposition se sont venus aux mains. Des cris, des  coups de poings à la manière d’un combat de boxe ont été échangés, des femmes et des femmes gisaient par terre. Une modification de la constitution ougandaise permettrait au président Ougandais Yoweri Museveni de se présenter en 2021 pour briguer un sixième mandat. Le porte-parole de la police de Kampala, Émilian Kayima a fait savoir que 18 personnes ont été arrêtées mardi 26 septembre dont le chef de l’opposition Kizza Basigye.    

Lire la suite »

Allemagne: l’extreme-droite entre au parlement

Le parti de droite nationaliste AFD a enregistré dimanche une percée historique pour un tel mouvement aux élections allemandes.  » Nazi dehors, le racisme n’est pas une alternative »: slogan scandé par des centaines de personnes hier soir à Berlin, place Alexander où AFD célébrait sa percée aux législatives avec 13% et 13,5% de suffrage. Le parti d’extrême droite rafle de dizaines de sièges au Bundesstrasse, une première depuis 1945, il est désormais la troisième force du pays. Le parti de droite nationaliste et anti-migrants allemand a promis dimanche 24 septembre de « faire la chasse à Angela Merkel ». Des propos agressifs d’Alexander Gauland, qui a perdu ce dimanche sa circonscription dans le Bundebourg, ont choqué de nombreux allemands.  » Nous allons faire la chasse à Angela Merkel, nous allons récupérer notre pays et notre peuple. Nous allons balayer le nouveau gouvernement … » a t-il déclaré Alexander Gauland, chef de file de l’AFD  » Nous voulons récupérer notre pays c’est inscrit dans notre programme. Excusez-moi nous avons pour ambition de mener une autre politique. Un million d’etrangers vénus dans ce pays confisquent une partie de ce pays et en tant que membre de l’AFD,  nous ne voulons pas de ça. Ce mot  » récupérer » est symbolique. Ce que je veux dire, c’est que je ne veux pas abandonner l’Allemagne face à une évasion d’étrangers issus de cultures étrangères » a insisté Alexander Gauland Alexander Gauland a dénoncé une  » islamosation grandissante de l’Allemagne. Cet enceinte militant de CDU d’Angela Merkel,  a assuré que le terrorisme trouvait ses racines dans le Coran. Il n’à pas hésité à vanter  » les performances desont soldats » de l’armée d’Hitler. Les anti-racistes avaient repris la devise française  » Liberté, égalité,  fraternité » pour protester contre l’entrée  d’AFD au parlement et également contre les propos racistes du chef de file de l’AFD . Le Conseil des juifs d’Allemagne n’a pas tardé à réagir en appelant le pays a se battre pour la démocratie et à défendre ses valeurs. L’avenir du couple Franco-allemand et celui de la construction européenne à la lumière de cette élection s’annonce très compliqué avec l’entrée d’AFD …

Lire la suite »