Accueil / News / Allemagne: l’extreme-droite entre au parlement

Allemagne: l’extreme-droite entre au parlement

Le parti de droite nationaliste AFD a enregistré dimanche une percée historique pour un tel mouvement aux élections allemandes.

 » Nazi dehors, le racisme n’est pas une alternative »: slogan scandé par des centaines de personnes hier soir à Berlin, place Alexander où AFD célébrait sa percée aux législatives avec 13% et 13,5% de suffrage.

Le parti d’extrême droite rafle de dizaines de sièges au Bundesstrasse, une première depuis 1945, il est désormais la troisième force du pays.

Le parti de droite nationaliste et anti-migrants allemand a promis dimanche 24 septembre de « faire la chasse à Angela Merkel ».

Des propos agressifs d’Alexander Gauland, qui a perdu ce dimanche sa circonscription dans le Bundebourg, ont choqué de nombreux allemands.

 » Nous allons faire la chasse à Angela Merkel, nous allons récupérer notre pays et notre peuple. Nous allons balayer le nouveau gouvernement … » a t-il déclaré Alexander Gauland, chef de file de l’AFD

 » Nous voulons récupérer notre pays c’est inscrit dans notre programme. Excusez-moi nous avons pour ambition de mener une autre politique. Un million d’etrangers vénus dans ce pays confisquent une partie de ce pays et en tant que membre de l’AFD,  nous ne voulons pas de ça. Ce mot  » récupérer » est symbolique. Ce que je veux dire, c’est que je ne veux pas abandonner l’Allemagne face à une évasion d’étrangers issus de cultures étrangères » a insisté Alexander Gauland

Alexander Gauland a dénoncé une  » islamosation grandissante de l’Allemagne. Cet enceinte militant de CDU d’Angela Merkel,  a assuré que le terrorisme trouvait ses racines dans le Coran. Il n’à pas hésité à vanter  » les performances desont soldats » de l’armée d’Hitler.

Les anti-racistes avaient repris la devise française  » Liberté, égalité,  fraternité » pour protester contre l’entrée  d’AFD au parlement et également contre les propos racistes du chef de file de l’AFD .

Le Conseil des juifs d’Allemagne n’a pas tardé à réagir en appelant le pays a se battre pour la démocratie et à défendre ses valeurs.

L’avenir du couple Franco-allemand et celui de la construction européenne à la lumière de cette élection s’annonce très compliqué avec l’entrée d’AFD à l’assemblée, ceci donne lieu à croire à une coalition qui ne sera pas facile.

DMCHANNEL

 

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Check Also

Analyse du 21 septembre 2017: deuxième partie

0

Laisser un commentaire