Accueil / 2018 / février

Monthly Archives: février 2018

L’ accord de la Saint-Sylvestre: Maître Jackson Kalonji Mushila s’exprime

BONNET BLANC BLANC BONNET :

Vous qui nous attaquez à cause de notre respect de la nature du combat de libération et nous accusez de compromettre une certaine lutte que vous mèneriez sous l’égide du Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques, je vous invite à être conséquents avec vous-mêmes en allant jusqu’au bout de votre logique.

Hier, vous et nous nous en prenions au Rassemblement pour avoir choisi de dialoguer avec le pouvoir d’occupation incarné par alias Joseph KABILA sous les offices des prélats de la CENCO et dénoncions l’accord qui y a été conclu lequel ne lie aucunement le peuple congolais si ce n’est que ses signataires qui avaient usurpé pour confiscation la souveraineté du peuple pour l’engager, sans mandat de sa part, dans cette compromission.

Aussi, vous et nous avions accusé Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement de collaborationnisme avec l’occupation lorsqu’ils firent de l’application de ce torchon issu du dialogue du Centre Interdiocesain de Kinshasa leur cheval de bataille, sans perdre de vue que nous les rendîmes aussi responsables des massacres de nos compatriotes qui répondaient à leurs appels à manifester pacifiquement pour l’obtention de l’application de cette insalubrité dite accord de la Saint Sylvestre.

Curieusement et étonnamment, c’est encore vous aujourd’hui, toute honte bue, qui soutenez la démarche du Comité Laïc de Coordination visant à obtenir l’application de ce chiffon, combat qui firent de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et son Rassemblement les cibles des Patriotes que vous étiez jusqu’alors avant votre compromission que j’expose ce jour. Ce qui me pousse à me poser la question de savoir si c’est la tête de Félix TSHILOMBO qui ne plaisait pas ou c’était vraiment sa démarche d’obtention de l’application de ce chiffon qui le plaça dans notre ligne de mire. Ce que je commence à douter.

Puisqu’il est incompréhensible de soutenir les marches pacifiques initiées par le Comité Laïc de Coordination coaché par les prélats catholiques pour l’application d’un torchon qui favorise les massacres de nos compatriotes après avoir combattu le Rassemblement qui menait le même combat que celui-là avec les mêmes conséquences malheureuses que sont les assassinats de nos concitoyens.

Que de faire de nous vos cibles à cause de notre constance, je vous invite à ne pas vous gêner pour vous humilier devant Félix Antoine Tshilombo et son Rassemblement et leur demander pardon pour tout le combat fait d’invectives que vous aviez mené hier contr’eux puisqu’aujourd’hui venez de les rejoindre en embrassant le discours du Comité Laïc de Coordination qui ne fait que relayer celui par eux tenu à savoir l’application de l’accord dit de la Saint Sylvestre, la recomposition de la CENI, la libération des détenus et prisonniers politiques et l’organisation des élections crédibles, démocratiques, apaisées et transparentes pour une alternance démocratique sous cette occupation étrangère. Je me suis d’ailleurs fait violence pour ne pas vous rappeler combien vous combattîtes l’appel à l’insurrection populaire du Longi ya Kongo Né MWANDA NSEMI du 07 Août 2017 !

En attendant, nous réitérons notre engagement sur serment à ne faire aucune concession à ce pouvoir d’occupation et à mener ce combat jusqu’à la libération totale et effective de notre pays quels qu’en soient les sacrifices.

Je conclus par la citation de Jean MESLIER pour m’adresser aux irréductibles Patriotes congolais :
« Tournons notre haine et toute notre indignation contre nos ennemis communs, contre ces orgueilleux et superbes races de gens qui nous tyrannisent, qui nous rendent misérables… »

La Patrie ou la mort, nous vaincrons.

  • Maître Jackson KALONJI MUSHILA
    Jurisconsulte