Accueil / 2017 / février

Monthly Archives: février 2017

RDC: Analyse Socio-politique du 20 février 2017 par Kerwin Mayizo

1. la CENCO a rencontré Joseph Kabila.L’impasse persiste pendant que la violence politique va crescendo!
2. Une vidéo montrant des exactions des FARDC fait le tour du web.Lambert MENDE le ministre de la communication dément!
DIVERS:
-La candidature de Raphael Katebe Katoto à la primature issue du dialogue de la Saint Sylvestre fait polémique!

« On n’est pas des bamboulas, on est tous Théo »: message du réalisateur de Jain aux victoires de la musique

La 32e cérémonie des victoires de la musique s’est déroulée vendredi soir au Zénith de Paris.

Jain et les organisateurs de Greg et Lio ont remporté la première récompense  du meilleur clip de l’année 2017 pour la chanson « Makeba « . Une vidéo qui a emporté aux dépens de Coward de Yaël Naim et The Missing de Cassius, et succède au palmarès au fameux Christine de Christine and the Queens.

Jain est auteure-interpréte originaire de Toulouse, elle  vient de fêter ses 25 ans, chante en anglais une électro-pop aux rythmes africains hérités de son enfance passée, a voyager au Congo.

Une cérémonie sous le signe de la fraternité, mais qui a pris un tour politique lorsque le réalisateur de Jain Olivier Bassuet profite pour exprimer son soutien à Theo, le jeune brutalement interpellé et agressé par un policier à Aulnay-Sous-Bois la semaine dernière.  » On n’est pas des bambou l’as,  on est tous des Théories,  on croit à la justice » a-t-il lancé à l’auditoire.

DMChannel

 

Des islamistes au Congo-Kinshasa: Les Congolais ne sont pas idiots. Ecrit par le professeur Mufoncol Tshiyoyo

Quand je suis la vidéo en annexe, je me demande, et avec raison, qui est celui qui pourrait trouver une explication, valable ou pas, à fournir au peuple du Congo-Kinshasa que le danger dit islamiste, tel que la presse occidentale le présente ( ou le monte) aujourd’hui, serait en train de prendre corps au Congo-Kinshasa, et à l’est, quand le Rwanda de Paul Kagamé et l’Ouganda de Museveni assurent dans la région le commerce, le transport et l’exploitation à la fois du coltan et d’autres minerais congolais, sans que l’Islam ou les islamistes dans la nature ne soient une menace avérée contre le Rwanda et l’Ouganda. En effet, c’est nous prendre tous pour ce que certains d’entre nous ne seront jamais : des idiots utiles.

C’est un peu comme l’histoire de la Turquie et de Daesh en Syrie avant la reconversion d’Erdoğan. Sa famille et ce dernier vivaient et tiraient profit de la rente du pétrole syrien. C’est un peu comme Harpagon, sortant de chez lui en courant et en train de crier « Au voleur… au voleur », alors que c’est lui-même qui était le voleur.

De 1997 à 2017, et cela fera bientôt 20 ans que des tueries, la chasse à l’homme congolais parce que intenté congolaise se perpétue impunément à l’est du Congo. Et ce sont les mêmes forces qui ont piteusement échoué, malgré l’argent qui a circulé, et le poids du mercenariat rwandais et ougandais pour le compte de leur maître, à balkaniser le Congo-Kinshasa qui tentent, et de nouveau, avec la religion, les deux qui sont importées, d’en finir avec leur projet.

Aujourd’hui plus que jamais, la patrie a besoin de vous, de nous. La patrie exige des moyens à la fois humains (intelligence et autres) et financiers pour amorcer la bataille de la survie du Congo-Kinshasa. Moi, je trouve que c’en est assez de voir les nôtres mourir sans que nous nous mettions en situation de les défendre physiquement. Ils nous ont assez tués comme ça.
Je vous parle du Congo-Kinshasa. Et rien que du Congo, de la terre de nos ancêtres. Et comme l’a dit une fois Franz fanon : « Le grand succès des ennemis de l’Afrique, c’est d’avoir corrompu les Africains eux-mêmes. […] Notre tort à nous, Africains, est d’avoir oublié que l’ennemi ne recule jamais sincèrement. Il ne comprend jamais. Il capitule, mais ne se convertit pas. Notre tort est d’avoir cru que l’ennemi avait perdu de sa […] de sa nocivité. Si Lumumba gêne, Lumumba disparaît. L’hésitation dans le meurtre n’a jamais caractérisé l’impérialisme ». C’est la raison de notre combat

Likambo ya mabele (Congo-Kinshasa), likambo ya makila (Congolais).

Mufoncol Tshiyoyo

RDC: Etienne Tshisekedi n’est plus, un mythe est mort

Etienne Tshisekedi, l’opposant historique, l’infatigable dirigeant de l’opposition est mort ce mercredi à Bruxelles à l’âgé de 84 ans d’une embolie pulmonaire.

Très fatigué par son âge et par sa maladie, le chef de file de l’opposition congolais ne s’est jamais séparé de son rêve de diriger un jour la République Démocratique du Congo. L’homme politique âgé de 84 ans avait décollé mardi 24 janvier pour Bruxelles pour un check-up médical, alors que les négociations entre son parti et la majorité présidentielle n’avaient rien donné. L’UDPS avait annoncé lors d’un communiqué de presse que le rendez-vous médical de son dirigeant était planifié depuis longtemps.

Le président de l’UDPS avait fait un retour triomphal à Kinshasa le 27 juillet 2016, ses partisans étaient persuadés que son retour pouvait faire partir Joseph Kabila. Etienne Tshisekedi s’était inspiré des règles du football en utilisant le carton jaune à titre symbolique le 19 octobre 2016 pour rappeler à Kabila que le compte à rebours avait commencé. Malheureusement cette action politique et médiatique de monsieur Tshisekedi n’avait pas porté ses fruits car aucun carton rouge ne fut brandi le 19 décembre 2016, au contraire Kabila continue de ce fait être toujours l’occupant du Palais de la nation.

Monsieur Tshisekedi wa Mulumba sera à jamais gravé dans les esprits de congolais, il était un homme politique qui pouvait faire confiance au peuple et les manifestations étaient son arme ultime pour faire fléchir le pouvoir en place.

 

DMChannel